Narcisse, Fusain sur papier, 50 x 65 cm

Publié le par Alain Wouters

 à voir aussi sur  Artabus

narcisse.JPG 
Un jour qu'il s'abreuve à une source, il voit son reflet dans l'eau et en tombe amoureux. Il reste alors de longs jours près de la source à se contempler et à désespérer de ne jamais pouvoir rattraper sa propre image. Il finit par dépérir puis par mourir, et est pleuré par ses sœurs les naïades. À l'endroit où l'on retire son corps, on découvre des fleurs blanches, ce sont les fleurs qui aujourd'hui portent son nom.

Publié dans fusains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article